Les jeunes s'engagent en politique à Saint-Malo

Oui les jeunes s'engagent encore en politique et particulièrement à Saint-Malo. En voici une double preuve : le quotidien Ouest France a consacré toute la semaine (du 11 au 17 Février) une série de portraits de jeunes Malouin, Malouines qui entre 16 et 20 ans militent dans des organisations politiques, sur tout l'échiquier. Et déjà en Juin dernier, le webmagazine histoiresordinaires.fr consacrait un portrait de groupe à quatre jeunes, leaders du mouvement lycéen contre la loi travail à Saint-Malo.



Marin est tombé tout petit dans la marmite PS

Marin était assesseur au bureau de la primaire de la gauche, à la maison des associations
Marin était assesseur au bureau de la primaire de la gauche, à la maison des associations

Nous reprenons ici le portrait de Marin Site écrit par Nicolas Carnec, journaliste de Ouest France :


Les jeunes en politique. Marin Site, 17 ans, est le plus jeune militant encarté de la section socialiste de Saint-Malo. Un engagement qui trouve sa source dans le giron familial.

 

« La politique, j’ai grandi avec ! » À 17 ans, Marin Site fait partie de ces jeunes « nés dans un noyau familial politisé », comme le décrivait, lundi, la politologue, Anne Muxel ( OuestFrance du 13 février). Ce qui est un facteur important pour la sociabilisation politique. » Marin est né à Cannes, où son père, Pierre Site, était déjà conseiller municipal d’opposition. Il l’est toujours, aujourd’hui, à Saint-Malo. « Dès l’âge de 8 ans, je participais aux manifestations et aux campagnes électorales avec mon père. » À 10 ans, face à certaines attitudes du maire de Cannes, Bernard Brochand, le petit Marin lâchait avec conviction : « J’aimerais bien faire de la politique pour qu’il y ait plus de justice… »
 

Entrée à la section à 16 ans
 

« J’ai toujours gardé cet intérêt pour la politique en arrivant à Saint-Malo. Je suis entré au Conseil municipal des jeunes. Mais à un moment, mes activités sportives ont pris le dessus. » Dès l’entrée au lycée, l’intérêt pour la politique est revenu. « En janvier 2016, je suis entré à la section du Parti socialiste de Saint-Malo. Mon père m’avait dit que cela lui ferait plaisir, mais sans jamais trop me pousser, précise-t-il. Au final, il a même fallu que j’insiste un peu. » Depuis plus d’un an, Marin Site ne rate pas les rendez-vous de la section PS. « Au départ, j’ai beaucoup écouté. Mais je me suis rendu compte que chacun pouvait s’exprimer. J’ai donc pris la parole pour donner mon point de vue. Avec un petit peu de recul, les débats et le fonctionnement de la section sont assez proches de ce que je pouvais imaginer. » Ces dernières semaines, Marin Site a pu vivre ses premières élections, à l’occasion de la primaire de la gauche.


49.3, Fillon, Trump…
 

« J’ai pu voter, car c’était possible à partir de 16 ans. J’ai également participé à l’organisation. J’ai tenu un bureau de vote, vécu les dépouillements. Je faisais très attention, je ne voulais pas que l’on puisse dire qu’il y avait des erreurs. » Comme bon nombre de jeunes de son âge, Marin Site se dit marqué par les faits politiques des derniers mois. À gauche et à droite. « Je n’ai pas aimé l’application du 49.3, qui passait outre les votes de l’Assemblée nationale et du Sénat. » Et les affaires concernant François Fillon ou Marine Le Pen ? « Il y a beaucoup de choses qui arrivent auxquelles je ne croyais pas du tout. Qu’il s’agisse de Fillon ou de Trump. Cela m’inquiète, bien sûr, mais ça me donne surtout encore plus envie de m’engager en politique. » Toutefois, lorsqu’on l’interroge sur une éventuelle carrière en politique, Marin Site évoque en premier lieu son « bac et la prochaine rentrée scolaire ».


Un œil sur les municipales
 

Mais très vite, il précise. « Dans les années à venir, je vais essayer de monter petit à petit. M’engager au plan local, c’est quelque chose qui me plaît. Le conseil municipal m’intéresse. » Le rendez-vous est donc déjà pris pour 2020. Pour lui, comme pour son père…


Nicolas CARNEC. OUEST FRANCE édition Saint Malo du 17/02/2017

 


Cohen, Jarod, Camille et Myriam organisent leurs premières manifs, contre la loi travail.

Histoiresordinaires.fr * consacrait son édition du au portrait croisé de Cohen, Jarod, Camille et Myriam les jeunes organisateurs de l'AG jeunes qui pilotaient le mouvement des lycéens et lycéennes de Saint Malo contre la loi travail.


* Histoires 0rdinaires est un webmagazine associatif qui depuis sept ans consacre chaque semaine son édition à un portrait collectif ou de groupe de "citoyens ordinaires" qui ne font pas habituellement la une de la presse mais sont engagés dans leur vie de tous les jours, au plan social, politique, culturel, familial... Il est accessible gratuitement sur le net à l'adresse suivante histoiresordinaires.fr . On peut s'inscrire au site et en recevoir chaque semaine la newsletter annonçant l'édition de la semaine. 

Vendredi 17 Février 2017
Alain Jaunault



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 4 Septembre 2020 - 10:20 Il y a 150 ans, la troisième République

Samedi 8 Août 2020 - 17:39 A la mémoire de Philippe Frémaux




LE BILLET

Municipales, fin ! Le PS animera, au cœur de la cité, une opposition active, critique et proposante.

Saint-Malo a élu un maire. Quelque particulière qu'elle fût, l'élection de Monsieur Gilles Lurton a pleinement répondu aux exigences d'un scrutin démocratique constitutionnel.

Le décrochage de la participation citoyenne rend historique, ce scrutin. Chacun de ceux qui animent la vie collective, depuis la belle idée de représentation de la volonté commune, est appelé à s'interroger sur le rôle qui peut être le sien au service de la restauration d'un lien civique des citoyens entre eux et des citoyens aux institutions républicaines.
 
Ce lien s'est incontestablement distendu. 
 
La persévérance individualiste, communautariste, corporatiste, claniste, tient aujourd'hui de plus en plus lieu de boussole au coeur de la communauté politique. La colère, l'amertume, l'adulation sans frein, la réaction instantanée, le procès permanent des uns par les autres, semblent chaque jour y prendre davantage le pas sur la raison éclairée par le long temps, la mémoire, la patience, la compréhension posée de la nature, de l'histoire et de la dignité d'autrui.
 
Saint-Malo a élu un maire. Quelque particulière qu'elle fût, l'élection de Monsieur Gilles Lurton a pleinement répondu aux exigences d'un scrutin démocratique constitutionnel.
 
Nul ne saurait par conséquent remettre en cause sans imprudence, sans légèreté, sans inconséquence, la légitimité du nouvel exécutif.

​Nous saluons le choix des électeurs : il s'impose à tous les démocrates.

Mais l'heure est à la mobilisation de tout un chacun, quelle que soit son orientation politique, sociale ou sociétale. Il convient aujourd'hui de redonner toute sa force à ce qui demeure moderne, neuf, transgressif, profondément exceptionnel :  l'idée d'un destin commun apaisé, fraternel, solidaire, à la fois fondé sur la volonté des citoyens de construire par et pour autrui et sur l'engagement des institutions qu'ils échafaudent à répondre pleinement à cette volonté. 
 
Le Parti socialiste malouin, humblement, à sa place, entend tirer toutes les leçons d'une situation dont il ne veut ni dissimuler -ni se dissimuler- le caractère critique.
 
Il prendra dans les jours, les semaines et les mois qui viennent, loin des combinaisons politiques superficielles, loin des sirènes démagogiques irresponsables, des initiatives visant à la démonstration de la haute vertu de la vie civique et des valeurs républicaines.
 
 
 

Alain Jaunault
28/06/2020

Vu, lu, entendu

Pays de Saint-Malo, Le SCOT (Schéma de cohérence territoriale) est exécutoire depuis un an.

S'engager au planning Familial à Saint-Malo

Engagement citoyen et démocratie locale : Les 11 & Saint-Péran

Justice fiscale et transition écologique, les propositions d'ATTAC

Six candidats PS bretons pour les élections Européennes

Vers l'union de la gauche pour les prochaines municipales à Morlaix, un exemple à suivre.

L'aquarius et les errances de l'Union Européenne

Israël, l'irréductible camps de la paix.

"Territoire zéro chômeur", l'exemple de TEZEA à Pipriac

Mai 68 ouvre la voie à une longue période de réduction des égalités sociales.












Contactez la section

Le secrétaire de section :
Alain Jaunault
alainjaunault.ps@gmail.com

Le trésorier de section :
Christian Bailleul
cmbailleul@wanadoo.fr
 

04/07/2018