La résolution sur le budget Européen soutenue par IsabelleThomas, largement adoptée.



Le parlement Européen réaffirme ses exigences pour un budget européen à la hauteur des enjeux 

Le Parlement européen a largement adopté une résolution sur le prochain Cadre financier pluriannuel de l’Union européenne (409 voix contre 213). Elle est à la fois une critique de la proposition publiée par la Commission européenne le 2 mai et un message clair adressé au Conseil pour une Europe plus ambitieuse.

Le texte condamne la logique d’austérité et de soumission aux gouvernements nationaux qui a guidé la Commission. Le Parlement dénonce le jeu de dupes auquel s’est livrée la Commission sur les chiffres pour dissimuler des coupes budgétaires inédites : -16% pour la PAC dont -27% pour le développement rural, -10% pour les politiques régionales dont -45% pour le Fonds de cohésion et -6% pour le Fonds social européen, dans un CFP qui ne représenterait au total que 1,08% du PIB de l’Union à 27, contre 1,13% actuellement ! De tels bidouillages sont indignes de la démocratie et irrespectueux des citoyens et de leurs représentants.

La résolution réaffirme avec fermeté l’ambition européenne du Parlement : financement des politiques de l’Union à la hauteur des besoins soit un budget à 1,3% du PIB de l’UE-27 ; maintien des piliers que sont la politique agricole commune et les politiques régionales ; renforcement significatif des programmes les plus emblématiques comme Erasmus+ ; mise en œuvre des Objectifs du Développement Durable et fléchage de 30% des dépenses européennes pour le climat, introduction de nouvelles ressources propres, révision obligatoire à mi-mandat.

Il n’est pas question de sacrifier les politiques de solidarité au profit d’un budget austéritaire qui privilégie la Défense et la sécurité. C’est forts de ce mandat solide que les négociateurs du Parlement aborderont les discussions avec le Conseil. Dans l’intérêt de l’Union, elles doivent s’ouvrir sans plus attendre.

Isabelle Thomas Députée européenne
Co-rapporteure sur le prochain Cadre financier pluriannuel de l’Union européenne

 

 

Mercredi 30 Mai 2018
Alain Jaunault



Dans la même rubrique :
< >

Samedi 21 Octobre 2017 - 00:12 à la conférence des régions périphériques




LE BILLET

Municipales, fin ! Le PS animera, au cœur de la cité, une opposition active, critique et proposante.

Saint-Malo a élu un maire. Quelque particulière qu'elle fût, l'élection de Monsieur Gilles Lurton a pleinement répondu aux exigences d'un scrutin démocratique constitutionnel.

Le décrochage de la participation citoyenne rend historique, ce scrutin. Chacun de ceux qui animent la vie collective, depuis la belle idée de représentation de la volonté commune, est appelé à s'interroger sur le rôle qui peut être le sien au service de la restauration d'un lien civique des citoyens entre eux et des citoyens aux institutions républicaines.
 
Ce lien s'est incontestablement distendu. 
 
La persévérance individualiste, communautariste, corporatiste, claniste, tient aujourd'hui de plus en plus lieu de boussole au coeur de la communauté politique. La colère, l'amertume, l'adulation sans frein, la réaction instantanée, le procès permanent des uns par les autres, semblent chaque jour y prendre davantage le pas sur la raison éclairée par le long temps, la mémoire, la patience, la compréhension posée de la nature, de l'histoire et de la dignité d'autrui.
 
Saint-Malo a élu un maire. Quelque particulière qu'elle fût, l'élection de Monsieur Gilles Lurton a pleinement répondu aux exigences d'un scrutin démocratique constitutionnel.
 
Nul ne saurait par conséquent remettre en cause sans imprudence, sans légèreté, sans inconséquence, la légitimité du nouvel exécutif.

​Nous saluons le choix des électeurs : il s'impose à tous les démocrates.

Mais l'heure est à la mobilisation de tout un chacun, quelle que soit son orientation politique, sociale ou sociétale. Il convient aujourd'hui de redonner toute sa force à ce qui demeure moderne, neuf, transgressif, profondément exceptionnel :  l'idée d'un destin commun apaisé, fraternel, solidaire, à la fois fondé sur la volonté des citoyens de construire par et pour autrui et sur l'engagement des institutions qu'ils échafaudent à répondre pleinement à cette volonté. 
 
Le Parti socialiste malouin, humblement, à sa place, entend tirer toutes les leçons d'une situation dont il ne veut ni dissimuler -ni se dissimuler- le caractère critique.
 
Il prendra dans les jours, les semaines et les mois qui viennent, loin des combinaisons politiques superficielles, loin des sirènes démagogiques irresponsables, des initiatives visant à la démonstration de la haute vertu de la vie civique et des valeurs républicaines.
 
 
 

Alain Jaunault
28/06/2020

Vu, lu, entendu

Pays de Saint-Malo, Le SCOT (Schéma de cohérence territoriale) est exécutoire depuis un an.

S'engager au planning Familial à Saint-Malo

Engagement citoyen et démocratie locale : Les 11 & Saint-Péran

Justice fiscale et transition écologique, les propositions d'ATTAC

Six candidats PS bretons pour les élections Européennes

Vers l'union de la gauche pour les prochaines municipales à Morlaix, un exemple à suivre.

L'aquarius et les errances de l'Union Européenne

Israël, l'irréductible camps de la paix.

"Territoire zéro chômeur", l'exemple de TEZEA à Pipriac

Mai 68 ouvre la voie à une longue période de réduction des égalités sociales.












Contactez la section

Le secrétaire de section :
Alain Jaunault
alainjaunault.ps@gmail.com

Le trésorier de section :
Christian Bailleul
cmbailleul@wanadoo.fr
 

04/07/2018