LE PARLEMENT EUROPÉEN ARRACHE UNE RÉVISION BUDGÉTAIRE VITALE POUR L’UNION

Le Parlement a adopté ce midi la révision budgétaire qu'Isabelle Thomas a négocié avec son co-rapporteur Jan Olbrycht (470 voix contre 166).



Quel européen ne s’est pas rendu compte que depuis 2013 il s’est passé d’importants événements en Europe ? Et qui ne comprend pas que le cadre budgétaire qui court pour 2014-2020 est obsolète ? Les défis du chômage des jeunes, des migrations, de l’investissement, mais aussi la sécurité et la défense, la crise agricole et le Brexit ont démontré sa rigidité et son sous-dimensionnement chronique. Une révision budgétaire s’imposait pour surmonter ces limites et rendre à l’Europe une partie de sa capacité d’action.LE PARLEMENT EUROPÉEN ARRACHE UNE RÉVISION BUDGÉTAIRE VITALE POUR L’UNION
Conscient de l’urgence, le Parlement a fait pression et obtenu, d’abord un réexamen, puis la révision âprement négociée avec le Conseil. Elle porte sur 6 milliards d’euros pour la période 2017-2020. Elle repose sur une augmentation jusqu’à 3 milliards supplémentaires de la flexibilité budgétaire ainsi que sur des augmentations budgétaires obtenues mais limitées à 3 milliards, notamment 1,2 milliard dans la lutte contre le chômage des jeunes. C’est autant en plus pour les programmes de soutien à la croissance et la sécurité.

Adoptée ce midi par le Parlement (470 voix contre 166), cette  révision vitale pour l’avenir immédiat de l’Union marque un précédent historique et un succès dont le Parlement peut se féliciter. Sous l’impulsion de la commission des budgets, déjouant les pronostics défaitistes, il a pleinement joué son rôle de codécideur et, au-delà, un rôle d’initiateur que les traités ne prévoyaient pas.

Il faut néanmoins regretter la frilosité des gouvernements qui ont préféré une révision a minima alors que le budget de l’Union demeure insuffisant au regard des nombreux domaines dans lesquels elle doit intervenir. Pour lui permettre de faire face aux défis en cours, il lui faut soit une véritable ambition budgétaire, soit une réforme audacieuse de son système de financement par des ressources propres. Le Parlement continuera à se montrer ferme et déterminé lors des négociations des futurs budgets annuels et de la prochaine programmation budgétaire, pour reconstruire un budget sérieux, sincère et qui réponde aux priorités.

Mercredi 5 Avril 2017
Alain Jaunault





LE BILLET

Municipales, fin ! Le PS animera, au cœur de la cité, une opposition active, critique et proposante.

Saint-Malo a élu un maire. Quelque particulière qu'elle fût, l'élection de Monsieur Gilles Lurton a pleinement répondu aux exigences d'un scrutin démocratique constitutionnel.

Le décrochage de la participation citoyenne rend historique, ce scrutin. Chacun de ceux qui animent la vie collective, depuis la belle idée de représentation de la volonté commune, est appelé à s'interroger sur le rôle qui peut être le sien au service de la restauration d'un lien civique des citoyens entre eux et des citoyens aux institutions républicaines.
 
Ce lien s'est incontestablement distendu. 
 
La persévérance individualiste, communautariste, corporatiste, claniste, tient aujourd'hui de plus en plus lieu de boussole au coeur de la communauté politique. La colère, l'amertume, l'adulation sans frein, la réaction instantanée, le procès permanent des uns par les autres, semblent chaque jour y prendre davantage le pas sur la raison éclairée par le long temps, la mémoire, la patience, la compréhension posée de la nature, de l'histoire et de la dignité d'autrui.
 
Saint-Malo a élu un maire. Quelque particulière qu'elle fût, l'élection de Monsieur Gilles Lurton a pleinement répondu aux exigences d'un scrutin démocratique constitutionnel.
 
Nul ne saurait par conséquent remettre en cause sans imprudence, sans légèreté, sans inconséquence, la légitimité du nouvel exécutif.

​Nous saluons le choix des électeurs : il s'impose à tous les démocrates.

Mais l'heure est à la mobilisation de tout un chacun, quelle que soit son orientation politique, sociale ou sociétale. Il convient aujourd'hui de redonner toute sa force à ce qui demeure moderne, neuf, transgressif, profondément exceptionnel :  l'idée d'un destin commun apaisé, fraternel, solidaire, à la fois fondé sur la volonté des citoyens de construire par et pour autrui et sur l'engagement des institutions qu'ils échafaudent à répondre pleinement à cette volonté. 
 
Le Parti socialiste malouin, humblement, à sa place, entend tirer toutes les leçons d'une situation dont il ne veut ni dissimuler -ni se dissimuler- le caractère critique.
 
Il prendra dans les jours, les semaines et les mois qui viennent, loin des combinaisons politiques superficielles, loin des sirènes démagogiques irresponsables, des initiatives visant à la démonstration de la haute vertu de la vie civique et des valeurs républicaines.
 
 
 

Alain Jaunault
28/06/2020

Vu, lu, entendu

Pays de Saint-Malo, Le SCOT (Schéma de cohérence territoriale) est exécutoire depuis un an.

S'engager au planning Familial à Saint-Malo

Engagement citoyen et démocratie locale : Les 11 & Saint-Péran

Justice fiscale et transition écologique, les propositions d'ATTAC

Six candidats PS bretons pour les élections Européennes

Vers l'union de la gauche pour les prochaines municipales à Morlaix, un exemple à suivre.

L'aquarius et les errances de l'Union Européenne

Israël, l'irréductible camps de la paix.

"Territoire zéro chômeur", l'exemple de TEZEA à Pipriac

Mai 68 ouvre la voie à une longue période de réduction des égalités sociales.












Contactez la section

Le secrétaire de section :
Alain Jaunault
alainjaunault.ps@gmail.com

Le trésorier de section :
Christian Bailleul
cmbailleul@wanadoo.fr
 

04/07/2018