Alexandra Thierry, l'engagement d'une citoyenne ordinaire

A trente huit ans, Alexandra Thierry, vendeuse dans un magasin d'habillement pour enfants, a l'ambition de devenir députée de la 7° circonscription d'Ille et Vilaine. Elle se revendique "madame tout le monde" et "citoyenne ordinaire" et veut investir vingt années de sa riche expérience de femme, mère, travailleuse, au service de ses semblables. Positive et pugnace, elle n'a pas peur d'affronter Gilles Lurton, un professionnel de la politique, notable de droite, l'exact contraire de ce qu'elle est.



Fille d'ouvriers, militants d'Action Catholique Ouvrière.

Alexandra est née à Quimper deuxième enfant d'une mère ouvrière et d'un père agent de maîtrise. Ses parents se sont connus à la JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne) et lui ont très jeune transmis des valeurs sociales et humanistes.  " Enfant et durant mon adolescence je participais aux activités des groupes d'Action Catholique de l'Enfance,  se rappelle-t-elle. C'est là que j'ai appris à militer".
 
Elle perd sa mère très jeune et pour rester auprès de son père très affecté par le deuil,  renonce à son projet d'étude de décoratrice qui l'obligeait à partir vivre à Rennes.  A 16 ans les pistes d'orientations professionnelles sont restreintes. Elle prépare un BEP vente qu'elle termine "en alternance" dans un magasin de confection. "J'ai eu la meilleure note de l'académie, 19/20, ce qui m'a valu pour la première fois les honneurs de la presse," s'amuse-t-elle.

​Bernard Poignant, son modèle en politique.

L'intérêt pour la politique, elle l'acquiert en observant Bernard Poignant, le Maire de Quimper (de 1989 à 2001). " Tous les matins, au centre de Quimper, en allant au travail, je le croisais et à chaque soirée d'élection je venais  l'écouter à la Mairie, avec les amis de mes parents. J'étais d'abord impressionnée par son charisme et vite je me suis intéressée à ses propositions et à son action. Les valeurs  et les idées qu'il défendait pour la gauche et au sein du PS me parlaient. Je m'y retrouvais."  A 18 ans elle peut voter et militer à gauche.
 
Sa première expérience de candidate remonte aux élections municipales de 2014 à Saint Malo: Alexandra figure en 10° place sur la liste de Stéphane Perrin, dans l'équipe du PS emmenée par Pierre SITE. Alexandra a fait connaissance avec celui qui a accepté d'être aujourd'hui son suppléant, à une permanence du parti à laquelle elle s'était rendue peu après son  arrivée à Saint-Malo. "Avec mon mari, explique-t-elle, nous voulions en savoir plus sur l'activité de la gauche à Saint Malo. Nous avons apprécié le premier accueil et aussi, quelques mois plus tard, le soutien moral apporté alors que nous vivions un épisode de santé très difficile."

​Une femme debout

Les années passant, la jeune apprentie Quimpéroise est devenue femme puis mère.  " Les aléas de la vie m'ont confronté à un divorce, à la vie de mère monoparentale et au licenciement de  mes fonctions d'adjointe de direction d'un magasin appartenant à un grand groupe, parce que j'étais enceinte ! Et, s'excuse-t-elle, on me reproche parfois d'être trop féministe ! ". Alexandra est une femme de combats, menés au quotidien avec énergie et un optimisme à toute épreuve. 
 
Sa plus grande fierté c'est la famille qu'elle a construite avec son mari, travailleur étranger Ivoirien, lui-même divorcé. "Nous sommes une vraie famille recomposée qui vit avec quatre enfants une double culture et une double religion - musulmane et catholique -  de manière ouverte et constructive". ça se passe à Saint Malo, au cœur du quartier populaire de la découverte et aussi en Afrique, où Alexandra a noué avec le père de son mari, chef coutumier musulman, une relation faite de respect et d'intérêt réciproque. "Il est très fier que je m'engage en politique, dit-elle heureuse". 

​Représenter et défendre ceux qui lui ressemblent.

Son engagement en vue d'un mandat de député à l'assemblée nationale, Alexandra le conçoit pour représenter et défendre les femmes et les hommes qui lui ressemblent. A ceux qui lui reprochent son manque d'expérience, de métier politique, elle rétorque avec un large sourire: " C'est vrai et c'est  ma force. Je ne sais pas encore faire mais je sais écouter. J'aime apprendre et j'apprends vite." Elle sait aussi que sa force viendra du soutien collectif  des militants des trois sections PS qui ont validé sa candidature à l'unanimité et feront campagne à ses cotés. " Ils me feront connaître les moindres recoins de la circonscription". Elle sait qu'elle pourra compter sur l'appui et les conseils de ses ainés en politique : Pierre Site bien sûr à ses côtés,  Martin Meyrier référent du Pays de Saint Malo au conseil Régional et bien entendu Isabelle Thomas, députée Européenne de l'Ouest, qui a été candidate à la précédente élection législative et lui passe chaleureusement le relai.
Vendredi 16 Décembre 2016



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 4 Septembre 2020 - 10:20 Il y a 150 ans, la troisième République

Samedi 8 Août 2020 - 17:39 A la mémoire de Philippe Frémaux




LE BILLET

Municipales, fin ! Le PS animera, au cœur de la cité, une opposition active, critique et proposante.

Saint-Malo a élu un maire. Quelque particulière qu'elle fût, l'élection de Monsieur Gilles Lurton a pleinement répondu aux exigences d'un scrutin démocratique constitutionnel.

Le décrochage de la participation citoyenne rend historique, ce scrutin. Chacun de ceux qui animent la vie collective, depuis la belle idée de représentation de la volonté commune, est appelé à s'interroger sur le rôle qui peut être le sien au service de la restauration d'un lien civique des citoyens entre eux et des citoyens aux institutions républicaines.
 
Ce lien s'est incontestablement distendu. 
 
La persévérance individualiste, communautariste, corporatiste, claniste, tient aujourd'hui de plus en plus lieu de boussole au coeur de la communauté politique. La colère, l'amertume, l'adulation sans frein, la réaction instantanée, le procès permanent des uns par les autres, semblent chaque jour y prendre davantage le pas sur la raison éclairée par le long temps, la mémoire, la patience, la compréhension posée de la nature, de l'histoire et de la dignité d'autrui.
 
Saint-Malo a élu un maire. Quelque particulière qu'elle fût, l'élection de Monsieur Gilles Lurton a pleinement répondu aux exigences d'un scrutin démocratique constitutionnel.
 
Nul ne saurait par conséquent remettre en cause sans imprudence, sans légèreté, sans inconséquence, la légitimité du nouvel exécutif.

​Nous saluons le choix des électeurs : il s'impose à tous les démocrates.

Mais l'heure est à la mobilisation de tout un chacun, quelle que soit son orientation politique, sociale ou sociétale. Il convient aujourd'hui de redonner toute sa force à ce qui demeure moderne, neuf, transgressif, profondément exceptionnel :  l'idée d'un destin commun apaisé, fraternel, solidaire, à la fois fondé sur la volonté des citoyens de construire par et pour autrui et sur l'engagement des institutions qu'ils échafaudent à répondre pleinement à cette volonté. 
 
Le Parti socialiste malouin, humblement, à sa place, entend tirer toutes les leçons d'une situation dont il ne veut ni dissimuler -ni se dissimuler- le caractère critique.
 
Il prendra dans les jours, les semaines et les mois qui viennent, loin des combinaisons politiques superficielles, loin des sirènes démagogiques irresponsables, des initiatives visant à la démonstration de la haute vertu de la vie civique et des valeurs républicaines.
 
 
 

Alain Jaunault
28/06/2020

Vu, lu, entendu

Pays de Saint-Malo, Le SCOT (Schéma de cohérence territoriale) est exécutoire depuis un an.

S'engager au planning Familial à Saint-Malo

Engagement citoyen et démocratie locale : Les 11 & Saint-Péran

Justice fiscale et transition écologique, les propositions d'ATTAC

Six candidats PS bretons pour les élections Européennes

Vers l'union de la gauche pour les prochaines municipales à Morlaix, un exemple à suivre.

L'aquarius et les errances de l'Union Européenne

Israël, l'irréductible camps de la paix.

"Territoire zéro chômeur", l'exemple de TEZEA à Pipriac

Mai 68 ouvre la voie à une longue période de réduction des égalités sociales.












Contactez la section

Le secrétaire de section :
Alain Jaunault
alainjaunault.ps@gmail.com

Le trésorier de section :
Christian Bailleul
cmbailleul@wanadoo.fr
 

04/07/2018